Dans le Doubs le Secteur Chantiers d'Insertion Actions de Prévention Spécialisée de l'ADDSEA

Témoignages

Paroles de Tiffany

« Je suis arrivée aux chantiers d’insertion par l’intermédiaire d’une amie le 16 mars 2016.J’ai un CAP vente et me dirigeais vers un Bac PRO Commerce en alternance. Je n’ai pas trouvé de stage et en plus j’avais des problèmes de santé.

Grâce aux chantiers, j’ai appris à travailler en équipe, à me sociabiliser avec des personnes complètement différentes de ce que je connaissais et issues d’autres milieux.

J’avais comme projet de passer mon permis de conduire et j’ai défini avec mon accompagnatrice Nadia un parcours professionnel, m’orienter sur du secrétariat médical, la formation est reportée suite à mes problèmes de santé. Je me suis fait opérer des 2 jambes. Je travaille chez TRANSDEV depuis février 2016, je suis en convalescence et reprends mon travail en janvier 2017.

Avec les chantiers, on devient débrouillard, on apprend des nouvelles techniques, par exemple :
Se servir d’une perceuse, d’une scie, faire du béton …ces techniques me servent dans la vie courante.

Le fait de travailler en extérieur m’a permis d’avoir plus de contacts avec les gens.

Avec mon éducateur technique spécialisé on a changé souvent d’activités, construction de chalet, travail chez des particuliers, débroussaillage…on devient polyvalent.

Je remercie tout le monde, les éducateurs, les accompagnatrices, la secrétaire, le comptable…. »

Tiffany

Paroles de X

C’est grâce à des amis que je suis entré au SIAMB.

Je suis resté 8 mois et j’avais un projet d’être ambulancier. N’ayant pas le permis de conduire je me suis orienté vers le métier de brancardier.

Mon accompagnatrice m’a aidé dans ce projet et m’a trouvé un stage à l’hôpital Jean Minjoz .

Malgré mes difficultés et mes soucis avec la justice, elle m’a appuyé pour obtenir ce poste. J’ai obtenu un contrat CAE sur 2 ans à l’hôpital, suite à mon stage.

Franchement le travail sur les chantiers m’a rien apporté, car j’avais déjà travaillé avant, mise à part peut-être le travail de la chaux.

Je remercie tout le monde de m’avoir accueilli et surtout de m’avoir fait confiance.

Témoignage X

Paroles de Z:

Je suis entré sur les chantiers d’insertion grâce à Jérôme, éducateur spécialisé dans le quartier Clairs Soleil.

Je suis resté 12 mois sur les chantiers.

J’ai acquis de nouvelles connaissances et compétences surtout sur les chantiers de la citadelle.

J’ai eu de bons formateurs.

Je n’avais aucun projet professionnel et on m’a aidé à voir clair dans ce que je voulais faire.

Je suis en BPJEPS activités physiques pour tous pour devenir éducateur sportif. 

 

Témoignage Z

Paroles de Meggane

« Je suis entrée sur les chantiers d’insertion le 16 mai 2015 par connaissance.

J’étais sans emploi et les chantiers m’ont permis de rester active pendant 1 an et 2 mois.

Je voulais être vendeuse et grâce à un stage d’immersion dans une école primaire j’ai trouvé ma voie.

Les chantiers m’ont apporté de la maturité, savoir travailler en équipe et par exemple, faire de la chaux, travailler sur cordes, utiliser une tronçonneuse, c’était bien. Le plus c’était de rester active.

Actuellement je suis en contrat d’avenir dans une école maternelle avec une formation sur la psychologie des petits et je vais passer mon CAP de petite enfance.

Les chantiers, j’ai bien aimé, c’était une bonne expérience pour moi, malgré que ce n’était pas mon domaine, ça m’a appris plein de choses. »

Meggane

Paroles de Y

Je suis resté au SIAMB 1 an et demi, envoyé par la Mission Locale.

J’ai appris plein de choses, le débroussaillage, la maçonnerie, le montage de chalet de compostage rue Charles Nodier, le travail sur cordes à la Citadelle et la peinture.

Je voulais devenir peintre en bâtiment, j’ai quitté Besançon pour aller à Belfort faire une formation à l’AFPA de peintre façadier pendant 8 mois.

J’ai obtenu mon diplôme et je suis revenu sur les chantiers du SIAMB. Ensuite je suis parti au GARE-BTT, toujours dans le bâtiment mais pour être plaquiste et maçon.

Je suis entré dans les services voiries de la ville de Besançon en contrat d’avenir pendant 1 an et maintenant je suis embauché en tant que stagiaire pendant 1 an et ensuite titularisé. Ça se passe super bien.

Les chantiers m’ont beaucoup aidé, j’ai eu du soutien et des bons conseils pour mon projet professionnel.

Témoignage Y

Pour nous soutenir

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This